LA SIRENE   (Polo)

 

La Lune : un joyau glacé que baise la Terre agacée

Là sur un pâle cimetierre où tes doigts glissent comme du lierre

Isolé dans ce secteur désolé

Explorateur en quête d'un peu de pluie, de soleil et de magie

 

La Nuit a largué sa voile qui transpire des étoiles

Sur tombes et trottoirs - Londres grise de brouillard

Isolée la jeune fleur dont tu suces la liqueur

Dans le ventre d'un boui-boui aux murs tachés de camboui

 

Aube courbe, cité polie aux murs nacrés de folie

Rechercher ma jeune sourde près du môle ou de la lourde

Le soleil brule tes yeux et enflame tes cheveux

Les mêlant à l'or amer quand tu retournes à la mer





CLIC HERE TO HEAR